Dossier de presse
Exposition Dalí fait le mur

Polymorphe, explosive, rebelle, déconcertante, drolatique, insolite, anticonformiste, populaire : s'agit-il de définir la démarche dalinienne ou celle du street art ?

Au-delà de la démarche artistique, ce qui rapproche ces créateurs, c'est cette façon de dévoiler le monde : provocatrice, iconoclaste et sauvage. À l'instar de Dalí, les artistes du street art ne s'imposent aucune limite dans leurs sources d'inspiration, leurs matériaux,leurs supports, leurs revendications.Une vingtaine d'artistes urbains ont ainsi relevé le défi.

En dialogue avec les oeuvres exposées à l'Espace Dalí, chacun d'eux a créé une oeuvre qui ose confronter l'univers surréaliste au vocabulaire et aux codes de l'art urbain : peinture, pochoir, dessin, lumière, son, installation.

Akiza, Artiste Ouvrier, Fred Calmets, Codex Urbanus, HadrienDurand-Baïssas, Jadikan, Jérôme Mesnager, Les King's Queer, Kool Koor, Kouka, Levalet, Thomas Mainardi, Manser, Nikodem, Nowart, Paella, Pioc PPC, Sack, Speedy Graphito, Valeria Attinelli, Zokatos.

Keith Haring et des événements : fresque murale dans la rue Poulbot, rencontres-signatures avec les artistes, etc. viendront rythmer de manière régulière cette exposition.
Un atelier spécifique autour du street art destiné aux enfants est également mis en place.