dali et son ocelot bambou

Dali a été beaucoup inspiré par les animaux et a fait de la plupart d’entre eux des symboles. Même son animal de compagnie, un ocelot nommé Bambou était original.

Ensemble, nous allons partir à la recherche de tous ces animaux qui ont peuplé ses œuvres.

L’éléphant

Cet animal est présent dans de nombreuses œuvres de l’artiste. En 1946, Dali réalise « La tentation de Saint Antoine » où il représente Saint Antoine qui se réfugie dans le désert pour fuir toutes les tentations et vices de ce monde.  Au centre, on peut voir un éléphant spatial, motif que l’on retrouvera plus tard en sculpture. Il accordait à ce pachyderme une dimension religieuse et disait « Cet éléphant c’est le symbole de la papauté puisque dans la piazza de Minerve, à Rome, il existe un éléphant sur le dos duquel il y a un obélisque avec tous les symboles de la papauté. »

Eléphant spatial bronze sculpture dali

 Le rhinocéros

Dali était particulièrement fasciné par la morphologie de cet animal. Sur ses longues pattes, il semble défier la gravité, malgré son poids. Sa force légendaire s’oppose à la fragilité apparente de ses pattes d’insecte. Sur son dos, il porte des oursins, délicieuses incarnations du « dur et du mou ».

rhinoceros spatial bronze dali

Le cheval

Comme nous avons pu voir dans mon article sur le temps, Dali avait représenté un cheval qui portait sur sa scelle une montre molle. Cet animal noble apparaît à de nombreuses reprises dans ses œuvres.

 La girafe

Dans sa « Vénus à la girafe », il métamorphose la « Vénus de Milo ». Sur cette sculpture sont représentés un long cou de girafe, des tiroirs qui représentent les secrets ainsi qu’une béquille, synonyme de puissance et de domination. Ici, la « Vénus à la girafe » a un secret à nous révéler : elle est enceinte.

Si la girafe est présente sur cette sculpture, elle l’est également dans nombre de ses peintures comme par exemple « Girafe en feu » qu’il a peint lors de son exil durant la guerre civile espagnole.

la girage en feu

 Le cygne

Le cygne fait également partie de son bestiaire. Ici, il a représenté « Cygnes réfléchis en éléphants » en 1937. Elle est l’une de ses œuvres où il fait apparaître des jeux d’images.

 Les mouches et les papillons

Le papillon représente le caractère éphémère de la vie est présent sur diverses lithographies de Dali comme celle ci-dessous à côté d’une béquille.

Quant à la mouche, elle apparaît dans la toile la plus connue de Dali dont nous avons parlé dans l’article sur « Dali et le temps ». J’ai nommé, « La persistance de la mémoire ».

papillon bequille

 Les fourmis

Ces insectes sont très présents dans ses œuvres. Son obsession pour ces insectes remonte à son enfance. Il avait vu des chauves souris dévorer des fourmis.

Elles représentent la décomposition, la pourriture et sont présentes aussi bien sur ses tableaux (par exemple dans « La persistance de la mémoire), que sur ses sculptures (par exemple « Le Cheval à la montre molle ») que sur ses objets surréalistes « Buste de femme rétrospectif »  où le visage de la femme est dévoré par des fourmis. Elles apparaissent aussi dans un des films pour lesquels il a collaboré, « Un chien Andalou ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *