Couverture Dali Picasso

« En dépit de leurs vingt ans d’écart, les deux artistes partageaient une amitié basée sur une admiration mutuelle, une collaboration mais aussi une rivalité ».

Leurs enfances, leurs formations

Tous deux artistes complets, ils font partie des figures majeures de l’Art Moderne.

Picasso naît à Malaga en 1881 dans une famille où l’Art occupe une place importante dans la mesure où son père, José Ruiz y Blasco, est peintre et professeur de peinture à l’École des Beaux-Arts de la ville de Málaga, puis au lycée de La Corogne.

Dali nait à Figueras en 1904 dans une famille aisée. Son père est notaire et ne voit pas positivement son envie de se diriger vers le domaine de l’Art même s’il finit par l’accepter. Tandis que Dali réalise son premier tableau (un paysage) à six ans, Picasso, quant à lui réalise le sien (Picador) à huit ans.

Ils sont tous deux marqués par leur enfance. Les parents de Dali perdent un fils, également prénommé Salvador alors que ceux de Picasso perdent une fille, Conchita. Ces deux morts laisseront un traumatisme qui se fera ressentir sur certaines œuvres.

Leur rencontre et leurs vies parisiennes

Ils se sont vus pour la première fois à Paris en 1926. Quand il se rend chez Picasso, Dali lui montre sa Jeune fille de Figueres et lui dit : « Je suis venu vous voir avant d’aller au Louvre.», ce à quoi Picasso aurait répondu « Vous avez bien fait ! ».

Tous deux ont fréquenté Paris et Montmartre plus particulièrement, ils y ont même vécu. Picasso y a cependant vécu plus longtemps et a travaillé dans plusieurs ateliers.

Leurs courants artistiques

Dali a eu une période cubiste, Picasso quant à lui n’a pas eu de période surréaliste mais une relation étroite avec le cercle existait. “Par la suite Picasso n’est pas devenu un membre du mouvement surréaliste. Mais il est devenu une personnalité vers laquelle se tournaient tous les surréalistes. Dali était une personnalité emblématique du surréalisme. Les travaux cubistes de Dali, au début des années 20, peuvent être décrits comme un dialogue avec l’œuvre de Picasso.” explique Bernardo Laniado-Romero, le directeur du Musée Picasso de Barcelone.

Leurs sources d’inspiration

Ils se sont inspirés de leurs muses, ont représenté « Les Baigneuses », des animaux ou encore la guerre avec le célèbre « Guernica » pour Picasso, et pour Dali « Le visage de la guerre » par exemple.

Leurs personnalités

Tous deux disposaient d’une personnalité qui ne passait pas inaperçue : Dali était excentrique alors que Picasso était une personne plus mystérieuse. Il a été jugé comme une personne sévère parfois mais a également été perçu comme quelqu’un de très humain, de très sensible et proche du peuple. Lui-même a déclaré dans une interview : « j’aime les gens ».

Leurs rapports aux femmes et à la famille

Si Dali a fréquenté quelques femmes il n’a été marié qu’à une seule fois, à Gala.

Picasso quant à lui a eu sept compagnes importantes dans sa vie et a été marié à deux reprises.

Ils ont en commun d’avoir « volé » une femme à un de leurs amis. Picasso est tombé sous le charme d’Eva Gouel qui était la compagne de Louis Marcoussis alors que Dali n’a pas pu résister au charme de Gala qui était la femme de Paul Eluard.

Picasso a été père à quatre reprises et a fait de la maternité un de ses sujets de prédilection alors que Dali n’a pas eu d’enfant. Mais il a représenté la fécondité de par un de ses symboles, l’œuf et a beaucoup traité la vie intra-utérine.

Leurs rapports aux grands Maîtres

Picasso a par exemple emprunté à Ingres, à Manet alors que Dali s’est inspiré des grands Maîtres de la Renaissance (Leonard de Vinci, Raphael et Michel-Ange) et d’autres artistes du XIXème comme Millet. Ils se sont tous deux inspirés de Velasquez.

Leurs rapports au cinéma, à la publicité, à la photographie et à la mode

Ils ont tous deux collaboré pour le cinéma. Picasso a par exemple joué dans « La Garoupe », un essai cinématographique de Man Ray ou encore dans « Le mystère Picasso » d’Henri-Georges Clouzot qui montre l’artiste au travail. Dali, quant à lui, a collaboré avec Disney, Hitchcock et Buñuel.

Ils ont, tous deux, été photographiés par Man Ray et Brassai dans leurs moments intimes mais également durant leur création.

Picasso n’a pas collaboré avec des stylistes au contraire de Dali mais a inspiré la mode, notamment Yves Saint-Laurent.

Picasso n’a pas participé à des publicités mais son nom a inspiré notamment pour dans le domaine automobile alors que Dali s’est rendu encore plus célèbre en apparaissant dans celle du chocolat Lanvin.

Leurs lieux de prédilection 

Les deux artistes ont beaucoup voyagé mais sont restés très attachés à leur terre natale : l’Espagne.

Paris a été une période d’émulation pour eux tant bien au niveau amical que professionnel.

La Côte d’Azur a été une terre appréciée par les deux artistes. Dali s’est rendu à la Villa de Coco Chanel à Roquebrune-Cap-Martin avec Gala en 1938 (un séjour de quatre mois) alors que Picasso y a vécu plus longtemps.

Des œuvres qui ont marqué l’Histoire de l’Art

Ces deux artistes ont marqué l’Histoire de l’Art, principalement avec Les demoiselles d’Avignon et Guernica pour Picasso et La persistance de la mémoire pour Dali.

Leurs influences mutuelles

« Picasso est espagnol – moi aussi. Picasso est un génie – moi aussi. Picasso est communiste – moi non plus… » disait Dali.

Dali a représenté des portraits de Picasso, en revanche le peintre surréaliste n’a pas inspiré Picasso. Cependant, sur la recommandation de ce dernier, Skira a demandé à Dali d’illustrer « Les chants du Maldoror ».

Dans cette interview, Dali s’exprime en ces termes sur Picasso : “J’ai très souvent exprimé qu’il était après moi le plus grand génie mais c’est un génie de type opposé au mien, c’est-à-dire un génie destructif, hétérogène et anarchiste tandis que mon génie est de plus en plus près de celui des anges. »

Ici, Dali rend hommage à celui qui « avait la même tâche dans l’oreille que Gala » : Picasso.

Une exposition et une pièce de théâtre qui ont  rendu hommage aux deux Maîtres

Le Musée Picasso de Barcelone et le Musée Dalí de Saint-Petersburg ont organisé une exposition qui a mis en avant les deux génies espagnols en 2015 au travers de peintures, dessins, collages et gravures mais également des lettres et des cartes postales que Dali et Gala avaient adressées à Picasso.

Fernando Arrabal a imaginé un dialogue entre les deux artistes dans sa pièce intitulée : « Dali vs Picasso »

4 thoughts on “Picasso vs Dali – Je t’aime moi non plus”

  1. Merci beaucoup.c est superbe.l article est tres vivant ai appris beaucoup de choses.je vais continuer de regarder les articles avec beaucoup d interet.vous m avez donne envie de venir revisiter votre musee.

    1. Merci pour votre commentaire. Notre médiatrice Isaure fait un travail admirable. Si vous avez très envie de découvrir Dali Paris ou d’offrir cette chance à des proches, n’hésitez pas à participer à nos quiz du dimanche sur Instagram.
      Bonne lecture et prenez soin de vous.

  2. Merci pour cette publication et, plus généralement, sur l’ensemble des de Dali Paris qui nous instruisent ou challengent nos connaissances pour nous permettre des visites plus éclairées à venir dans votre musée.
    #stayhome

    1. Merci pour votre commentaire. Si vous avez très envie de découvrir Dali Paris ou d’offrir cette chance à des proches, n’hésitez pas à participer à nos quiz du dimanche sur Instagram.
      Bonne lecture et prenez soin de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *